Une femme achète gentiment un repas pour un « sans-abri » chez McDonald's seulement, euh, il n'était qu'un client régulier

une femme achète un sans-abri mcdonalds

Shutterstock


Écoutez, nous sommes tous pour aider ceux qui en ont besoin. Donc, cette femme qui pensait acheter un repas pour un homme qui méprisait sa chance est bien dans notre livre. Elle vient de faire une erreur hilarante et maintenant à peu près la moitié du monde le sait.

Rapporte le Courrier quotidien ...





Une mère de deux enfants a été «mortifiée» lorsqu'elle a acheté un repas à un «sans-abri» chez McDonald's en train de se gaver de sauce tomate – seulement pour découvrir qu'il s'agissait d'un client affamé qui attendait sa commande.

Claire Varin, 33 ans, était chez McDonald's dans le centre-ville d'Halifax lorsqu'elle a vu un homme mal rasé avec un sac à dos assis sur une table à proximité sans nourriture.



Après l'avoir aperçu en train de manger du ketchup directement dans le distributeur de sauce, Claire craignait qu'il soit sans abri et affamé.

Cependant, son «acte de bonté au hasard» s'est retourné contre lui après qu'elle ait déposé le repas devant lui – alors qu'un membre du personnel lui a apporté un autre repas et lui a présenté ses excuses pour l'attente.

Ce serait le moment où cela s'est produit…



[protected-iframe id=3cde75190579487b2b9099705fcf2d3e-97886205-92827192″ info=//giphy.com/embed/4pMX5rJ4PYAEM width=640″ height=476″ frameborder=0″ class=giphy-embed allowfullscreen=]

J'étais mortifié. J'avais l'impression que j'allais mourir de honte. Je voulais qu'un trou s'ouvre sous moi.

«Je ne suis pas resté pour voir s'il mangeait aussi la nourriture que je lui avais achetée, je suis sorti du magasin aussi vite que possible.

« Dieu sait ce qu'il pensait. Il raconte probablement aux gens la fois où une folle lui a offert un petit-déjeuner sans raison.

Prouvant ainsi une fois de plus qu'aucune bonne action ne reste jamais impunie.

Quant à l'homme, bon sang, puisqu'il avait si faim, il avalait littéralement du ketchup pendant qu'il attendait, il était probablement ravi de marquer un deuxième repas gratuit.

Bon travail, Claire !

[ Courrier quotidien ]

Photo: SSokolov / Shutterstock.com