Intervalles de surface (SI) et plongée sous-marine

    Natalie Gibb possède un magasin de plongée au Mexique et est instructrice de plongée en eau libre certifiée PADI et instructrice de plongée souterraine certifiée TDI.notre processus éditorial Nathalie GibbMis à jour le 05 juin 2017

    Qu'est-ce qu'un intervalle de surface ?

    Un intervalle de surface (SI) est le temps pendant lequel un plongeur reste hors de l'eau entre deux plongées. Pendant ce temps, l'azote absorbé lors de la première plongée continue de dégager du gaz ou d'être libéré du corps d'un plongeur. Un plongeur a moins d'azote dans son corps à la fin d'un intervalle de surface qu'au début de celui-ci.

    Quand commence un intervalle de surface ?

    Un intervalle de surface commence lorsque le plongeur atteint la surface de l'eau et ne respire plus sous l'eau depuis son régulateur . Même flotter à la surface de l'eau immédiatement après une plongée peut être compté comme faisant partie de l'intervalle de surface. En fait, la plupart des ordinateurs de plongée commenceront à chronométrer l'intervalle de surface au moment où un plongeur atteint la surface.

    Quand se termine un intervalle de surface ?

    Un intervalle de surface se termine lorsqu'un plongeur descend pour commencer sa prochaine plongée. À ce stade, il lui reste encore de l'azote dans son corps de la plongée précédente. Pour savoir combien d'azote il a dans son corps après un intervalle de surface, un plongeur devra calculer son groupe de pression et son temps d'azote résiduel.





    Combien de temps après une plongée un plongeur doit-il garder une trace de son intervalle de surface ?

    Une petite quantité d'azote reste dans le système d'un plongeur pendant plusieurs heures après une plongée. C'est pourquoi en plongée loisir (la plongée technique peut nécessiter des règles différentes), il est déconseillé aux plongeurs de voler après une plongée pendant au moins 12 heures après une seule plongée et 18 heures après des plongées successives.

    Aux fins du calcul de l'absorption d'azote pour les plongées répétitives, un plongeur loisir peut se considérer exempt d'azote après six heures, même s'il a plongé de manière agressive. (selon les tables de plongée PADI). Cela peut être clairement vu sur les tables de plongée PADI dans la zone répertoriant les intervalles de surface. L'intervalle de surface maximal indiqué se termine après six heures. Pour une plongée moins agressive, l'intervalle de surface maximum indiqué peut être plus court.



    Un intervalle de surface est-il requis après chaque plongée ?

    Techniquement, un intervalle de surface n'est pas nécessaire après toutes les plongées. Si un plongeur n'a pas atteint sa limite de non-décompression pendant la plongée, il peut descendre et continuer à plonger immédiatement. Cependant, ce n'est peut-être pas toujours la meilleure idée. Les intervalles de surface permettent au corps d'un plongeur de libérer de l'azote, lui donnent le temps de se reposer et de se réchauffer, et lui permettent de se réhydrater. Pour ces raisons, un intervalle de surface entre les plongées est toujours une bonne idée ! Un plongeur reposé, confortable et alerte sera plus en sécurité qu'un plongeur épuisé, fatigué mentalement et déshydraté.

    Que doit faire un plongeur pendant un intervalle de surface ?

    Les intervalles de surface sont pour le repos et la récupération. Qu'il le sente ou non, la plongée est stressante pour le corps d'une personne. Absorber et libérer de l'azote, s'aventurer dans un environnement étranger, s'occuper de l'équipement de plongée, avoir froid sous l'eau et devenir déshydraté tous affectent un plongeur. Les plongeurs avisés considéreront un intervalle de surface comme un repos agréable entre les plongées.

    Pour cette raison, l'exercice intense, la consommation d'alcool et d'autres activités qui peuvent compromettre la capacité physique ou mentale d'un plongeur à plonger en toute sécurité ne sont pas recommandés pendant un intervalle de surface. Au lieu de cela, les plongeurs devraient se concentrer sur le fait de permettre à leur corps de libérer de l'azote en se reposant, de se réhydrater en buvant de l'eau ou d'autres liquides hydratants et de prendre une collation légère si désiré. Les aliments qui rendent un plongeur « gazeux » doivent être évités, car cela peut entraîner un inconfort important pendant une plongée. Un intervalle de surface est également un bon moment pour planifier votre prochaine plongée !



    Le message à retenir sur les intervalles de surface

    Un plongeur doit garder une trace du temps qu'il passe en surface entre deux plongées, en commençant par le moment où il fait surface et jusqu'au moment où il commence la descente pour la plongée suivante. Ceci est important car cela permet à un plongeur de calculer la quantité d'azote qu'il a dans son système lors de la planification de plongées répétitives. Pendant les intervalles de surface, même les plongeurs les plus aptes devraient se concentrer sur la récupération. Boire des liquides hydratants, se reposer et prendre des collations légères pour récupérer de l'énergie contribueront à garantir que vos plongées ultérieures sont sûres et confortables.