Rambo irakien assassiné par l'Etat islamique est lourdement armé et prêt à reprendre la ville de Falloujah contrôlée par Daech

abu-azreal-irakien-rambo

Youtube


Ayyub Faleh al-Rubaie est communément connu sous le nom d'Abu Azrael, mais porte également les surnoms de Rambo irakien et de père de l'archange de la mort. Il a gagné ces surnoms en aurait tué au moins 1 500 terroristes de l'État islamique . Maintenant, ce héros militaire jette son dévolu sur la ville irakienne de Fallujah, qui est actuellement contrôlée par l'Etat islamique.

Abu Azrael est le commandant de la brigade Kataib al-Imam Ali, une milice chiite irakienne des Forces de mobilisation populaire. Le combattant à la barbe noire, à l'épée et à la hache est devenu une célébrité pour avoir défendu son pays et anéanti des hordes de combattants de l'Etat islamique.





Le Rambo irakien a gagné en notoriété après la diffusion d'images de lui en train de trancher un djihadiste de Daesh qu'il a incendié et proclamé, ISIS ce sera votre destin, nous vous couperons comme un shawarma.

Il y a des vidéos d'Abu Azrael prenant le talkie-walkie d'un combattant de Daesh mort et l'utilisant pour dire de la merde aux terroristes de l'EIIL. Une autre vidéo le montre en train de voler une théière dans une base de Daesh capturée.



Abu Azrael, 40 ans, père de cinq enfants, était autrefois professeur d'université et ancien champion national irakien de taekwondo. Il a quitté son domicile en juin 2014 pour détruire l'État islamique.

De nouvelles images montrent l'énorme Rambo irakien sur la ligne de front de Falloujah pulvérisant une mitrailleuse alors que les forces irakiennes se préparent à reprendre la ville.

Il y aurait jusqu'à 90 000 bloqués dans le bastion de l'Etat islamique . Il est rapporté que l'invasion de Falloujah a commencé par les forces spéciales et 71 ont été tués .



Le Rambo irakien aura certainement plus de shawarma et une nouvelle théière dans les semaines à venir.

abou-azrael-facebook

Abou Azraël Facebook


[ DailyStar ]


Southern Mom tire sur les téléphones portables des enfants