Voici un cerf se promenant avec la tête décapitée d'un autre cerf comme trophée

combat de cerfs

Getty Images

Il y a de nombreuses fois où les mots ne rendent pas justice à une image, et celle-ci en fait partie. Une photographe animalière nommée Colette à Hokkaido, au Japon, a capturé une superbe photo d'un cerf Sika errant dans le terrain enneigé avec la tête d'un autre cerf coincé dans ses bois. Il est difficile de comprendre ce qui se passe au premier coup d'œil, mais un regard plus long vous amènera à réaliser à quel point c'est vraiment fou. Le mâle se promène face à face avec un autre mâle Sika qui a perdu le reste de son corps.





Voir ce post sur Instagram

Un post partagé par Colette (@journey_to_inspiration)



Comme le mentionne le photographe, si le cerf n'est pas capable de secouer la tête coupée, il devra survivre jusqu'à la fin de l'hiver avec son homologue décapité. Tous les cerfs perdent leurs bois au fur et à mesure que le printemps arrive après qu'une baisse de testostérone met fin à leur cycle de vie. Le cerf fait ensuite repousser ses bois du printemps à la fin de l'été. Jusque-là, vous pouvez trouver le mâle marchant comme ceci :

Voir ce post sur Instagram

Un post partagé par Nature Is Metal (@natureismetal)



Quant à la façon dont la tête s'est coincée dans les bois sans corps attaché, il peut y avoir quelques explications.

La première et la plus plausible séquence est que l'autre cerf était déjà mort. Une partie du processus d'accouplement des cerfs comprend des joutes pour déterminer qui peut s'accoupler avec les femelles disponibles. Pendant la saison des amours, qui est à peu près maintenant, la testostérone pompe dans les veines d'un mâle. Ils sont tellement stimulés par les hormones qu'ils verrouillent les bois avec n'importe quel mâle qui croise leur chemin, même les morts. C'est probablement le cas ici. Le cerf sans corps était peut-être déjà décédé et en décomposition lorsque le cerf vivant a essayé de jouter, ce qui rendrait très facile le retrait de la tête du corps.

Un scénario impliquant deux cerfs vivants est également possible. Les deux hommes ont peut-être verrouillé leurs bois pendant leur vie et le cerf désormais sans corps est peut-être mort pendant la bataille. Si tel était le cas, le cerf vivant aurait dû traîner le mort jusqu'à ce que la décomposition lui permette de se débarrasser de 90% de son adversaire décédé.

Quoi qu'il en soit, ce que le photographe a pu capturer est vraiment remarquable. C'est dommage qu'il n'y ait pas de moyen de suivre le cerf et de voir comment il se déroule.